En urgence, les vétérinaires doivent pouvoir traiter immédiatement les animaux sauvages

mardi, 27 avril 2021

Les vétérinaires devraient pouvoir apporter les premiers secours à la faune sauvage même sans autorisation officielle. C’est ce que demande la Société des Vétérinaires Suisses (SVS) dans sa prise de position relative à la révision de l’ordonnance sur la chasse.

Que faire du hérisson malade ou de l’oiseau blessé trouvés dans le jardin? Les particuliers qui découvrent un animal sauvage affaibli ou blessé l’emmènent souvent chez le vétérinaire. Aux termes de la loi actuellement en vigueur, les vétérinaires doivent tout d’abord requérir une autorisation avant de pouvoir soigner l’animal. En urgence, un animal blessé a toutefois besoin de premiers soins sans délai. La Société des Vétérinaires Suisses (SVS) s’engage pour que les vétérinaires soient autorisés à soigner immédiatement les animaux sauvages, sans devoir au préalable requérir une autorisation.

La situation juridique dans ce domaine aurait enfin dû être réglée l’année dernière avec la modification de l’ordonnance sur la chasse. Avec le rejet de la loi sur la chasse en votation populaire, cette révision prévue de l’ordonnance sur la chasse est cependant passée à la trappe. Le Parlement vient toutefois de charger le Conseil fédéral de régler par voie d’ordonnance les mesures les plus urgentes relatives à la loi sur la chasse. La SVS demande d’y introduire un article relatif aux premiers soins apportés à la faune sauvage. La situation actuelle, où l’on ne connaît pas de base légale uniforme à l’échelle suisse, n’est plus tenable au point de vue de la protection des animaux. Une adaptation s’avère donc d’urgence nécessaire.

Exigences requises aux stations de soins pour la faune sauvage
La section spécialisée de la SVS pour la faune et les animaux exotiques (ASMFAE) a défini les exigences requises aux stations de soins de la faune sauvage, de même qu’à l’hébergement temporaire et aux soins médicaux prodigués aux animaux sauvages. Le papier de position de l’Association suisse de médecine de la faune et des animaux exotiques (ASMFAE) fournit de plus amples informations sur les soins à la faune sauvage: www.gstsvs.ch/fileadmin/media/pdf/Positionspapiere/PP_SVWZH_ASMFAE_Animaux_sauvages_200518_fr.pdf

Informations complémentaires:
Service médias SVS, tél. 031 307 35 37, media(at)gstsvs.ch

Communiqué de presse en format pdf

 
TYPO3 Agentur