Les vétérinaires discutent l’évolution structurelle en médecine des petits animaux

vendredi, 27 avril 2018

Lors des Journées suisses des vétérinaires, organisées au Congress Center de Bâle, différents acteurs ont thématisé les nouvelles structures entrepreneuriales et de marché à venir dans le paysage des cabinets pour petits animaux. Près de 80 vétérinaires ont assisté à la discussion.

C’est sous la houlette de Gregor Schmid, propriétaire de la Tierklinik Thun, que les experts ont discuté où le voyage devrait mener la branche. Elisa Dayer Linon, Medi-Vet SA Lausanne, constate une forte progression de la collaboration. Davantage de cabinets communautaires, davantage de cliniques, davantage de cabinets regroupés en communautés.

Le directeur de VETtrust AG, Daniel Brunner, relève pour sa part que le corps vétérinaire est aujourd’hui déjà constitué de manière prépondérante de femmes employées à temps partiel. Il s’attend à voir une consolidation entre les grands cabinets et à ce que la profession de vétérinaire pour animaux de compagnie gagne en attractivité. Robert Bexell, AniCura, est du même avis quant aux pronostics structurels. Son entreprise veut être leader en termes de qualité et de service. Pour y arriver, elle mise sur la satisfaction des collaborateurs comme de la clientèle.

La nouvelle entreprise zynergy GmbH, représentée par son directeur Andi Moosmann, voit également l’avenir dans la collaboration. Coopération et collaboration sont pour lui les mots-clés qui vont marquer la branche à l’avenir.

 
TYPO3 Agentur