Loi sur les professions médicales: les vétérinaires doivent maîtriser une langue nationale

vendredi, 13 mars 2015

Pour pouvoir exercer leur profession en Suisse, les médecins doivent maîtriser une langue nationale. Cela vaut aussi pour les vétérinaires. Le Conseil national veut ancrer dans la loi sur les professions médicales (LPMéd) que seules les personnes maîtrisant une langue nationale puissent demander leur inscription dans le registre professionnel.

Cette inscription est à son tour la condition pour pouvoir exercer la profession de médecin. C’est ce qu’a décidé le Conseil national dans sa séance du 5 mars 2015. En outre, il a plaidé pour une obligation générale d’enregistrement dans le Registre des professions médicales (MedReg) pour toutes les personnes du corps médical actives professionnellement. Le dossier retourne au Conseil des États, car ce dernier ne souhaitait pas à ce jour coupler la reconnaissance du diplôme aux connaissances linguistiques.

En collaboration avec la FMH, la SVS s’est engagée aussi bien pour la maîtrise d’une langue nationale que pour l’obligation d’enregistrement.

Le rapport de la session du 5 mars 2015 sur parlament.ch

 
TYPO3 Agentur