Espace membre

Vous n'êtes pas connecté

Journal Archives Suisses de Médecine Vétérinaire
Editeur SVS
Cahier Volume 158, cahier 1, janvier 2016
ISSN (print) 0036-7281
ISSN (online) 1664-2848
en ligne depuis 4 janvier 2016

Editorial

Une histoire marquée par quelques détours

Les Archives Suisses de Médecine Vétérinaire (ASMV) ont été fondées en 1816. Elles fêtent donc cette année leur bicentenaire. Ainsi, même à l’échelle internationale, il s’agit du plus ancien périodique de médecine vétérinaire encore existant. L’histoire des ASMV, qui a été marquée par quelques détours et parfois accompagnée de conflits aigus au sein de la profession, a plusieurs fois déjà fait l’objet de comptes rendus de la part de différents auteurs. Pour les lecteurs intéressés, des publications de grand intérêt pour l’histoire de la médecine vétérinaire en Suisse sont mentionnées dans l’article historique de Stephan Häsler dans ce cahier.

200 ans d’ASMV, c’est une longue période, et il est compréhensible que la revue ait changé à plusieurs reprises de forme et de contenu, depuis sa première édition jusqu’à ce jour. Cependant, une chose que tous les rédacteurs ont prise en compte et conservée de façon cohérente est le but, formulé dès la création des «Archiv für Thierheilkunde»: notamment encourager l’art vétérinaire et fonder une association scientifique commune, rendre compte des choses intéressantes et mémorables également de l’étranger et servir de formation continue aux médecins. En troisième point, elle a pour objet de présenter les fruits (résultats) de nos expériences et de nos efforts scientifiques. Un crédo qui nous engage également pour l’avenir. Les ASMV doivent rester un organe de publication d’orientation scientifique, dont les articles jettent un regard critique sur les innovations dans la recherche. Par ailleurs, le Bulletin SVS, intégré aux ASMV, doit obtenir suffisamment de place pour servir les membres de la SVS en informations actuelles sur les sections, la politique professionnelle et la formation continue.

Certes, nous pouvons être fiers de ce qui a été atteint et de nombreux confrères ou consoeurs apprécient toujours, mois après mois, tenir entre leurs mains une revue imprimée. Tout est très bien, mais nous pouvons encore nous poser la question, pour un proche avenir, de ce qu’il adviendra des ASMV comme média imprimé. On observe actuellement une évolution très rapide au niveau de la transmission des informations, en particulier dans la communication scientifique publique. Les médias de masse, mais aussi de nombreuses revues spécialisées, sont facilement mis à disposition sur la toile et les articles peuvent être lus en ligne immédiatement et de partout. Une chose également possible pour les membres de la SVS avec les ASMV.

Le système de publication open-access, un autre développement qui ouvre de nouvelles possibilités aux chercheurs, semble attrayant et se voit de plus en plus appliqué par les éditeurs. Publier dans des revues spécialisées open-access est très rapide, affiche une grande transparence, est accessible à toutes les personnes intéressées et offre le gros avantage qu’un article atteint un lectorat très large en très peu de temps. Le tout selon la devise: rendre le savoir accessible à tous, quel que soit le lieu ou le système politique.

La SVS et la rédaction sont pleinement conscientes de ces développements. Elles poursuivent activement l’évolution actuelle et les possibilités des nouvelles stratégies de publication.

Rico Thun, rédacteur en chef scientifique ASMV
Björn Ittensohn, rédaction du Bulletin SVS

 
TYPO3 Agentur