Espace membre

Vous n'êtes pas connecté

Journal Archives Suisses de Médecine Vétérinaire
Editeur SVS
Cahier Volume 157, cahier 10, octobre 2015
ISSN (print) 0036-7281
ISSN (online) 1664-2848
en ligne depuis 1er octobre 2015

Vet-Info

Prevent a bite: le projet de prévention des morsures entre enfant et chien

Avant de caresser un chien, il faut toujours d’abord demander la permission à distance sûre du chien.
Avant de caresser un chien, il faut toujours d’abord demander la permission à distance sûre du chien.

Diverses études ont relevé que les enfants étaient particulièrement sujets aux accidents par morsures impliquant des chiens. Selon une statistique réalisée dans les années 2000-2001 par Ursi Horisberger, les enfants seraient deux fois plus souvent concernés que les adultes par des plaies dues à des morsures devant être traitées à l’hôpital.

Les petits enfants seraient pour l’essentiel blessés à la tête. Cinquante-huit pour cent des personnes ont été mordues par leur propre chien ou par un chien connu d’eux. Schalamon et al. (2006) ont relevé que dans 75% des cas il y avait eu une interaction entre l’enfant et le chien. Kahn et al. (2003) pour leur part ont montré que la plupart des accidents arrivaient en l’absence d’adultes.

Le projet Prevent a bite

Beaucoup de ces accidents pourraient être évités, si l’on prenait des mesures en matière de sécurité ou si les personnes impliquées connaissaient les règles de base à respecter dans le comportement avec les chiens. C’est dans ce but que John Uncle, un entraîneur de chiens expérimenté, a développé en 1990 en Angleterre le programme Prevent a bite. Le projet, qui existe également en Suisse depuis 1996, est proposé dans plusieurs cantons. Il est parfois même intégré au programme scolaire.

Les engagements dans les classes d’école enfantine et d’école primaire se font toujours en équipes. Le groupe d’enfants est géré par une intervenante et accompagné par deux à trois femmes accompagnées de leurs chiens. Celles-ci ont suivi une formation théorique et pratique de Prevent a bite avec leurs animaux bien socialisés. Enfin, les équipes sont évaluées par un entraîneur de chiens sélectionné et un comportementaliste.

Prevent a bite exerce avec les enfants les règles les plus importantes dans le comportement avec des chiens connus ou inconnus et a pour but d’inculquer aux élèves de manière ludique les règles de comportement avec les canidés. On y discute des exemples du quotidien et le bon comportement dans ces situations à l’aide de jeux de rôles et de contact direct avec les animaux. Les enfants y trouvent une opportunité d’acquérir de l’assurance dans leur comportement avec les chiens. Le contact direct doit rester librement consenti par chaque enfant. On n’entre sciemment pas dans le sujet du langage corporel des chiens. Même certains propriétaires adultes ne reconnaissent pas toujours les signaux d’avertissement des canidés (Hornisberger et al. 2009) et bon nombre de ceux-ci ne montrent que peu ou pas de signaux (lisibles) préalables. La communication du langage corporel pourrait ainsi donner aux enfants une fausse sécurité, qui pourrait se retourner contre eux. 

Que faire lorsqu’un chien court vers moi? – Ne plus bouger, garder les bras en bas, rester calme et regarder ailleurs.
Beaucoup d’enfants ne savent pas comment se comporter avec les animaux. Les règles de comportement avec les chiens ont pour but de leur fournir de l’assurance.

Les parents intéressés à une visite de Prevent a bite sont toujours les bienvenus. La remise d’une brochure d’information («Truf ’ viens ...») a pour but d’approfondir les connaissances et de les rapporter à la maison.

La prévention de morsures est également un sujet important pour nous vétérinaires:

  • Connaître et transmettre les règles de base dans le comportement avec les chiens
  • Principe de base: ne jamais laisser d’enfants sans surveillance avec des chiens!
  • Disposer des brochures d’information dans le cabinet. La brochure «Truf ’ viens …» peut être obtenue auprès de l’OSAV (réédition en octobre 2015!)
  • Soutenir et recommander les projets de prévention

Dr méd. vét. Linda Hornisberger

Informations complémentaires:

Prevent a bite
www.prevent-a-bite.ch

Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires OSAV:
BLVwww.blv.admin.ch

The Blue Dog
www.thebluedog.org

Littérature

Office vétérinaire fédéral (OVF) (2004): Truf’ viens …, Berne www.blv.admin.ch

Dupperex O1, Blackhall K, Burri M, Jeannot E (2009). Education of children and adolescents for the prevention of dog bite injuries Publ.Med.gov. 2009 Apr. 15(2)

Horisberger, U. (2002): Medizinisch versorgte Hundebissverletzungen in der Schweiz: Opfer, Hunde, Unfallsituationen. Dissertation Universität Bern, Bern

Hornisberger, L. (2009): Wissensstand der Hundehalter in der Schweiz zum Thema Gefährdung von Kindern durch Hunde. Dissertation Universität Bern, Bern

Kahn, A., Bauche, P., Lamoureux, J. (2003): Child victims of dog bites treated in emergency departments. European Journal of Pediatrics 162, 254–258

Schalamon, J., Ainoedhofer, H., Singer, G., Petnehazy, T., Mayr, J., Kiss, K., Höllwarth M. D. und M. E. (2006): Analysis of dog bites in children who are younger than 17 years. Pediatrics 117, 374–379

Riond J., Hornisberger L., Lentze T., Niggli U., Pillonel C., Pilloud C., Francfort P., Spichtig M., Gobat P. (2007) Schulung von Kindern zur Prävention von Hundebissen. Schweizer Archiv für Tierheilkunde 149, 533–534

 
TYPO3 Agentur