Vétérinaire en médecine complémentaire

La médecine complémentaire peut venir compléter la médecine classique. Elle propose, pour le traitement des affections chroniques en particulier, des thérapies indépendantes ou complémentaires à un traitement conventionnel. Les méthodes alternatives rencontrent de l’intérêt auprès des détenteurs d’animaux de compagnie et de chevaux, mais de plus en plus aussi de ceux d’animaux de rente.

La notion de médecine complémentaire est une désignation générique englobant différentes méthodes de traitement. Les orientations de médecine vétérinaire complémentaire reconnues par la SVS sont les suivantes:

  • Homéopathie
  • Acupuncture et médecine traditionnelle chinoise (MTC)
  • Phytothérapie
  • Ostéopathie
  • Chiropraxie

Certains vétérinaires suivent des formations postgrades de plusieurs années après les études dans un ou plusieurs domaines de spécialisation afin de pratiquer en médecine complémentaire.

Andreas Schmidt, vétérinaire en médecine complémentaire dans le canton de Thurgovie

«Les remèdes homéopathiques permettent de stimuler l’organisme.»

 

En quoi le traitement des animaux se distingue-t-il en médecine classique et en médecine complémentaire?
En médecine complémentaire, on mène de longs entretiens et on questionne davantage par rapport à l’animal en soi, afin de saisir l’individu dans sa globalité. La médecine complémentaire fonctionne selon une autre logique que la médecine classique. Une affection est considérée comme un déséquilibre au niveau de l’énergie vitale. Les remèdes homéopathiques permettent de stimuler l’organisme, si bien que celui-ci se libère lui-même de la maladie.

Dans quelles situations vous servez-vous de la médecine complémentaire?
Je soigne aussi bien des petits animaux, comme des chiens ou des chats, que des animaux de rente. On observe une demande croissante, dans le secteur de l’agriculture en particulier. Mon domaine de spécialisation est l’homéopathie, soit l’administration de globules et de dilutions. Je soigne fréquemment des affections chroniques comme des problèmes cutanés, des affections des voies respiratoires, des troubles hormonaux ou des plaies qui ne guérissent pas. Lorsque la médecine classique n’a plus de réponse, on trouve souvent une solution avec un traitement alternatif.

 
TYPO3 Agentur