Vétérinaire dans l'enseignement et la recherche

Les cliniques universitaires de Berne ou de Zurich emploient de nombreux jeunes vétérinaires. Ils y rédigent leur travail de doctorat, démarrent dans la recherche ou à titre d’assistants. Après les études, les formations postgrades de vétérinaire spécialisé ou les titres spéciaux s’acquièrent souvent à l’université. Mais on trouve aussi des vétérinaires dans la recherche pharmacologique ou la recherche humaine. Il existe aussi un certain nombre de possibilités dans l’enseignement, au sein des hautes écoles ou des instituts agricoles.

Activités typiques

  • Présentations de cours
  • Contact avec des jeunes gens
  • Formation d’étudiants dans le cadre de petits groupes
  • Suivi de projets de recherche
  • Interprétation et questionnement de résultats et planification consécutive

Horaires de travail
Horaire de travail régulier dans l’enseignement.
Les horaires de travail réguliers existent aussi dans la recherche, mais ce secteur requiert beaucoup plus de flexibilité.
 

Roger Stephan, directeur de l’Institut pour la sécurité alimentaire de l’Université de Zurich

«Je peux directement faire profiter les étudiants des résultats issus de la recherche.»

 

Comment doit-on se représenter votre travail quotidien?
Je suis responsable de la formation des étudiants sur les deux sites de Zurich et de Berne dans le domaine de la sécurité des denrées alimentaires et de l’hygiène. La recherche est un second accent de mon travail. Nous étudions les questions dans le domaine des denrées alimentaires d’origine animale comme la viande, le poisson, le lait, les œufs et le miel. J’assume moi-même régulièrement des tâches au laboratoire. Je peux ensuite directement faire profiter les étudiants des résultats issus de la recherche.

Qu’englobe le parcours professionnel dans l’enseignement et la recherche?

Il n’est pratiquement pas possible de planifier une carrière dans la recherche. En Suisse, il n’existe que peu de fonctions dirigeantes dans ce secteur. Il est décisif pour cela de se trouver au bon moment au bon endroit avec de bonnes qualifications. Par ailleurs, une carrière dans la recherche comprend généralement des séjours à l’étranger. La mobilité est une condition sine qua non pour pouvoir progresser dans la recherche. L’activité dans l’enseignement est en revanche plus simple à planifier, mais les possibilités de carrière sont plus rares.

 
TYPO3 Agentur